Comment manger des huîtres dans un restaurant

Aucun autre plat ne demande un rituel aussi diversifié et complexe que le plateau de fruits de mer crus, ce qui déclenche mille questions lorsque nous sommes au restaurant : Comment mange-t-on les huîtres ? Comment nettoie-t-on les crevettes sur la table ? Peut-on se servir de ses mains en public ? Introduction et revue du plateau des fruits de mer crus et des crustacés. Mais d'abord une précision..

À quelle époque peut-on manger des huîtres

Nous sommes actuellement au mois d'août. Vous avez maintenant dépassé le tabou selon lequel les personnes qui ne sont pas à jour pensent qu'il ne faut pas manger d'huîtres pendant les mois sans " r ", c'est-à-dire mai, juin juillet et août. La science a modifié la composition chromosomique pour créer des huîtres stériles, qui ne produisent pas le lait naturel, mais peu appétissant, mais qui sont tout de même bonnes

Comment manger des huîtres ?

Il y a 7 étapes pour apprécier pleinement et manger une huître avec style : 1) La soulever entre l'index et le pouce de son lit de glace. 2) La retirer du muscle avec la fourchette ou la pointe du couteau. 3) Citron ou pas ? Vinaigrette à l'échalote, ou pas ? Les puristes la considèrent comme une insulte. D'autres estiment qu'elle est acceptable. L'assaisonnement est autorisé si la pulpe devient amère à cause d'une trop forte salinité. 4) Portez-la à votre bouche et buvez le liquide. 5) Écrasez-la contre le palais pour qu'elle libère la délicieuse eau résiduelle qu'elle contient. 6) Allez-y doucement. 7) Prenez un moment pour apprécier le long arrière-goût. 8) Le pain beurré et la gorgée de vin que certains recommandent sont superflus. Si vous avez la chance d'être servi avec un citron de mer, "violet" en français, dont la coquille ressemble à un morceau de roche fleurie et dont la pulpe est d'un jaune profond, le processus est le même. Le goût est presque amer et iodé, ce qui fait s'extasier l'initié. Pour les palourdes, le procédé est similaire, mais un peu moins rituel

Autres complications

Les œufs d'oursins sont ramassés et mangés à la petite cuillère. L'humble escargot est tiré de sa coquille avec un cure-dent, mais le bulot coruscant, le gros escargot de mer, nécessite une manœuvre particulière car, en le tirant, il refuse de quitter sa coquille. Le secret consiste à le bloquer avec la petite fourchette et à faire tourner la coquille. Vous aurez l'air épatant. Voici les cannolicchi. Ils sont maintenant à l'arrêt de pêche et servis cuits et décortiqués. Enfin, une vraie rareté, il y a les percebes, qui vivent attachés à la roche surtout sur la côte espagnole de l'Atlantique, sous la forme d'un tube rigide fermé par un petit sabot. Vous pouvez casser le tube en deux avec vos doigts. Ensuite, vous pouvez prendre une bouchée de la pulpe en la suçant. Vous ferez l'admiration des autres clients. Du sable sous les dents ? Vous avez le droit de renvoyer le plat en cuisine

Et maintenant les crustacés

Les langoustines argentées, les crevettes rouges, les crevettes roses sont d'autres grands protagonistes des fruits de mer crus. Elles peuvent arriver avec ou sans leur carapace. La tête, si elle est présente, est une garantie de fraîcheur absolue. Pour ce faire, on retire la tête et la queue des doigts, puis on la libère avec les mains ou à l'aide de couverts. Bien que peu élégante, les puristes sont connus pour utiliser la technique consistant à aspirer le contenu des têtes. Pinces et fourchettes accompagnent la grande famille des crabes : les pinces du crabe royal, le crabe géant des mers froides, les crabes des lagons, les araignées de mer, les homards fendus en deux, avec leur tête bien en vue. Sans préjudice de l'utilisation d'outils, il est correct de travailler avec ses mains, et les seules choses vraiment nécessaires sont une assiette dans laquelle recueillir les restes, de grandes serviettes pour se protéger, des lingettes humides et, à la fin de l'opération, un bol d'eau et de citron et une serviette immaculée. Si tout cet univers marin fait partie d'un plat cuisiné, deux choix s'offrent à vous : les spaghettis aux palourdes ou les spaghettis aux crevettes. Les passionnés mangeront les coquillages un par un, tandis que les paresseux et les pointilleux insisteront sur tout ce qui a été décortiqué. Est-il possible d'être invité ? Vous serez étonné de voir comment les hôtes se comportent.